On aime partir en voyage

partir en voyage

S’évader, découvrir d’autres horizons, ouvrir ses yeux et son coeur aux autres, c’est ce qui me plait dans le fait de partir en voyage.

Ce que j’aime en premier lieu, c’est l’excitation du départ, faire ses bagages en choisissant ses vêtements, on retrouve parfois des tenues que l’on avait oublié, son vieux chapeau que l’on emporte toujours, ce petit pull que l’on ne porte qu’en vacances, ses sandales ou sa combinaison de ski. On met des choses dans sa valise que l’on ressort puis remet, on hésite, on plie et replie. On est fier(e) de soi quand on a fini de remplir sa valise. Tout est prêt !

faire ses bagages

J’aime aussi l’ambiance d’une gare, l’effervescence des grands départs, les voyageurs qui se croisent et se recroisent le sourire aux lèvres.
J’aime encore plus les aéroports, la frénésie de partir loin comme à l’étranger, tirer sa valise, s’enregistrer, trainer dans les boutiques, prendre un café, monter dans l’avion, être assis(e) à côté du hublot, le coeur qui se soulève un peu au moment du décollage, regarder le ciel, les nuages, fermer les yeux, être impatient(e) d’arriver.

prendre l'avion

Quand on arrive à destination, on respire tout de suite un autre air, tout semble plus léger et on se sent tout à coup apaisé(e). Voyager est une parenthèse enchantée, on rencontre d’autres cultures, une autre façon de vivre, on vit à un autre rythme. On se surprend à imaginer comment serait notre vie si on vivait ici, on vit des coup de coeur, on tombe amoureux d’un pays et on se jure d’y retourner. On a le contact plus facile, on tisse même des liens plus facilement avec ses compatriotes, on échange avec des locaux, on est heureux. On a le souffle coupé devant la beauté d’un paysage, on profite de l’instant présent, on se dit que la vie est belle, tout simplement. On prend des clichés pour ne rien oublier, pour garder une part de ce voyage comme gravé en nous.

Kilimandjaro

être en voyage Kilimadjaro

Thailande

être en voyage thailande

Lire la suite

Les pastéis de nata

pasteis

J’ai eu l’occasion de goûter aux pastéis de nata, d’irrésistibles petites douceurs, lors d’un séjour à Lisbonne et j’ai bien failli me nourrir que de ça !
C’est vrai, comment résister à un pastel de nata tout juste tiède rempli d’une crème à la texture fondante entourée d’une pâte feuilletée craquante et caramélisée ! Vous êtes en train de saliver, c’est normal.
A Lisbonne, les pastéis sont une institution et leur origine remonte au XIX ème siècle où des sœurs (toujours à avoir de brillantes idées !) du Monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jerónimos) dans le quartier de Bélem en firent leur spécialité.
Aujourd’hui des hordes de touristes gourmands font la queue devant la Fabrica dos pastéis de Belém qui depuis 1837 est la seule à vendre les pastéis selon la recette originale.
Heureusement, ce n’est pas le seul endroit pour manger des pastéis à Lisbonne, pour se sustenter il y a l’embarra du choix.

Lire la suite