Retrouver le plaisir de cuisiner

Home-cooking

Avec nos vies qui vont à 100 à l’heure et notre rituel métro, boulot, dodo, il est difficile de trouver le temps de cuisiner.

Depuis la mode du Do it yourself et suite aux scandales alimentaires comme le cheval mis à la place du boeuf dans les plats préparés, on a envie de savoir ce que l’on mange. Manger sainement tout en se faisant plaisir, oui c’est possible.

Comment devenir une Bree Van de Kamp des fourneaux. La réponse en 3 points

1) Le retour des légumes :

Manger des légumes c’est bon et en plus c’est aussi bénéfique pour la santé. Souvent boudé au profit des féculents, ils apportent fibres, minéraux et vitamines. Ils peuvent en plus tout à fait s’allier aux féculents ou être mangés seuls. Et côté assiette, les légumes ajoutent de la couleur ! Miam 🙂

Privilégiez les légumes de saison. En juillet seront à l’honneur :  les artichauts, les aubergines, le concombre, les épinards, les petits-pois et les radis entre autres. De quoi se faire plaisir ! Suivez le lien !

Panier de legumes

Lire la suite

Comment lutter contre le coup de blues

coup de blues

Avoir le cafard, le spleen ou une déprime passagère, on connait toutes ça. Parfois, ça nous prend sans crier gare, on a envie de rien et surtout on se sent capable de rien, à l’exception de rester dans son lit à ne rien faire. Plus rien n’a d’intérêt alors à quoi bon ? A quoi bon se lever, se doucher, se maquiller, répondre au téléphone, lire ce billet écrit par une blogueuse, à quoi bon ? Ça y est, vous êtes bien déprimée là ? Attention, ce n’était pas le but, je voulais juste vous mettre dans l’ambiance pour que vous puissiez bien ressentir les choses, pour être préparée à contrer la prochaine fois que se manifestera un épisode de blues. Vous gagnerez le match : Vous 1 vs Blues 0. Comment y parvenir ? Voici le guide de survie en 5 points :

1) L’alcool :

alcool

Non, ce n’est pas une bonne idée de boire (surtout de boire seule car c’est le premier pas vers l’alcoolisme) mais beaucoup le font quand même. C’est bien connu, dans les films, dès qu’un mec ou une nana est déprimé, ses amis l’aident à passer le cap avec une bonne bouteille.
Attention : Si vous optez pour cette solution, n’oubliez pas d’alterner alcool et eau. N’oubliez pas également de prendre un citrate de bétaine avant de vous coucher.
Le lendemain, deux possibilités :
– Vous vous levez en pleine forme et le souvenir de votre cuite vous donnera le sourire toute la journée.
– Vous vous levez malade (car vous n’avez pas suivi mes conseils) et vous vous rendez compte que votre vie n’était pas si mal avant de l’être et que le plus important dans la vie, c’est la santé.

2) Cuisiner un gros gâteau :

gâteau au chocolat

Quand on est déprimée, on a souvent envie de manger n’importe quoi. Garder la ligne, à quoi ça sert ? Vous avez envie de vous faire grandement plaisir, c’est urgent et comme vous n’avez pas le courage de vous habiller et de sortir, vous préparez vous-même votre gâteau. De préférence, faites un gâteau au chocolat car le chocolat contient des substances telles que la phényléthylamine, appelée aussi « hormone du plaisir ». Il ne faut donc pas hésiter.
Attention : Ne préparez pas un gâteau trop compliqué ou que vous n’avez jamais fait auparavant, tenez-vous en aux valeurs sûres car si vous le ratez, non seulement vous n’aurez rien à manger mais vous penserez que vous êtes nulle alors que c’est justement l’effet contraire que l’on veut.

3) Aller faire du shopping :

shopping

C’est une bonne idée pour se changer les idées et en plus ça vous fera sortir de chez vous. Le shopping aide à se sentir mieux et radieuse en un rien de temps. Jupes, pantalons, manteaux, maquillage, chaussures, lingerie, boutiques de décoration… Vous avez l’embarras du choix.
Attention : Ce n’est pas parce qu’on shoppe pour se remonter le moral que l’on peut acheter tout et n’importe quoi. Il faut savoir rester raisonnable si on veut éviter un gros découvert à la banque qui vous fera encore plus déprimer.

Lire la suite