« Marathon Men » de Flo Renard

marathon men

J’ai lu un très beau roman, une magnifique histoire d’amour portée par deux héros singuliers, Marathon Men écrit par Flo Renard, une auteure auto-édité que j’ai découvert grâce à Amazon.

Voici le résumé :

Bordelais nouvellement installé à Marseille, Gwenaël est un garçon effacé qui manque d’assurance. À l’inverse, Victorien, paraplégique de naissance, possède une personnalité rayonnante et une inexhaustible volonté. Ils n’ont rien en commun si ce n’est une égale malchance qui les poursuit depuis l’enfance, et dont ils s’accommodent avec plus ou moins de philosophie.
C’est la course qui va les rapprocher de manière très inattendue, et cette rencontre pour le moins percutante va définitivement changer leur vie…
Comédie romantico-sportive traitant d’affirmation de soi, d’acceptation de l’autre et de respect des différences, Marathon men est avant tout une romance entre deux jeunes hommes, résolument orientée humour… et course de fond !

Lire la suite

« Hier encore, c’était l’été », le joli roman de Julie de Lestrange

Hier encore c'était l'été

Je vais vous parler d’un roman qui m’a beaucoup plu, il s’agit de Hier encore, c’était l’été de Julie de Lestrange. Un roman qui m’a touché et dont l’intrigue est simple : « Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble ils sont nés, ensemble ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais lorsque la vie les prend au sortir de l’adolescence, la gifle est brutale.
En une décennie, cette jeunesse dorée, perdue mais pas désillusionnée, va devoir apprendre à se battre pour exister. La vie les perdra par endroits. À travers les drames, les fous-rires et les joies subsiste alors l’amitié. Et l’amour qui les sauvera.
Tendre portrait d’une génération et d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman résolument optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines.
C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie. »

L’histoire de ce roman se déroule donc sur dix ans où nous suivons les aventures d’une bande d’amis à travers les yeux de Alexandre, le héros. Ce rythme d’écriture nous permet de suivre les joies, les bonheurs mais aussi les déceptions, les coups durs de jeunes qui deviennent grands. Leurs doutes, leurs hésitations peuvent trouver un écho en chacun de nous car c’est certes l’histoire de leurs vies mais aussi un peu celle de nos vies. Un roman qui parle d’une génération et de désirs, de besoins simples et communs comme l’amitié, l’amour, la famille mais aussi le besoin de trouver sa voie. Alexandre, Anouk, Marco et Sophie se posent des questions qui sont aussi les nôtres. Ce roman nous délivre un message positif distillé tout au long du livre.

Lire la suite

Publishroom ou comment éditer autrement

Les jeunes écrivains en herbe que nous sommes, avons tendance, une fois notre manuscrit terminé, à nous jeter sur les grandes maisons d’édition pour se faire éditer. Or, nous le savons bien, être édité par ces maisons d’édition relève du miracle ou soyons réalistes des relations.

Est-ce que ça voudrait dire que tout est perdu et que notre manuscrit restera dans notre tiroir où on aura aussi rangé nos rêves oubliés ?

Bien sûr que non ! Nous sommes en 2016 et les possibilités pour éditer son manuscrit sont nombreuses grâce à l’avènement du numérique et à l’auto-édition.

Petit guide

Pour ceux qui opteraient pour cette dernière, deux solutions :

  • s’occuper seul de A à Z du processus : correction, création de la couverture, choix de l’imprimeur et impression (si édition en papier), formalités administratives, distribution et promotion,
  • s’adresser à des professionnels qui vous accompagneront dans votre projet d’auto-édition à chaque étape.

La deuxième solution combine la liberté qu’offre l’auto-édition avec les avantages d’une maison d’édition.

Une structure s’est imposée sur ce marché : il s’agit de Publishroom.

publishroom

Attention, je ne parle pas d’une maison d’édition à compte d’auteur mais d’une plateforme communautaire d’auto-édition avec des professionnels au service des auteurs.

Claire Georges-Abrieux de Publishroom m’a accordée une interview pour expliquer leur démarche, mais avant petite présentation des sept personnes qui la composent :

sabrinaSabrina Grimaldi, la fondatrice. Elle a travaillé longtemps dans de grands groupes média, et dans l’édition.

Jean-Pierre Gérault, le fondateur. Auteur, ex VP de Xerox, ex DG de Xerox France. Il est passionné par la rencontre du livre avec internet.

Quentin, Nicolas, Christelle, Claire sont les « artisans » du livre. Ils s’occupent respectivement de la préparation de copie, la création des couvertures, les maquettes et la fabrication des ePub et la diffusion des livres. Et Anaelle, quant à elle, s’occupe de la promotion des ouvrages.

  • Comment est né Publishroom et pourquoi ?

Publishroom est né de notre constat de la frustration des auteurs. Lorsque nous avons créé notre maison d’édition, nous nous sommes rendus compte que nous recevions des manuscrits extraordinaires que nous ne pouvions pas publier pour diverses raisons, comme le fait qu’ils ne rentraient pas dans notre ligne éditoriale.

Nous nous sommes aussi rendus compte que les auteurs qui allaient dans les grandes maisons d’édition étaient souvent déçus de leur expérience. Ils n’étaient pas tenus au courant du choix de la couverture, des traductions éventuelles, du nombre de vente. Quand ils appelaient, personne ne leur répondait et impossible de prendre rendez-vous avec les éditeurs.

Et pour finir, nous avons constaté l’explosion de l’auto-édition. La liberté qu’elle apporte et l’augmentation des revenus qu’elle permet pour les auteurs sont une véritable révolution. Pour nous, c’est le nouveau modèle de l’édition. Après la désintermédiation de la musique, du cinéma, de l’art, ce sera bientôt au tour de l’Edition de vivre ce tournant. Alors autant s’y mettre tout de suite.

  • A quel type d’auteur s’adresse-t-elle ?

Lire la suite