Le salon de thé Senoble

senoble-salon-de-the-vitrine

Ami(e)s gourmand(e)s, vous connaissez toutes et tous la marque Senoble, dont le nom nous évoque des desserts et des produits laitiers que l’on trouvait autrefois dans les étalages des supermarchés.

Senoble a décidé de changer de cap ou plutôt de revenir aux origines en allant directement au contact du client puisque la créatrice de la marque Sophie Senoble vendait directement ses produits dans les marchés dès 1921 au coeur de la Bourgogne.

La marque gourmande se réinvente pour notre plus grand plaisir et a ouvert le 31 janvier, un salon de thé rue des Petits-Champs à Paris dans le 1er arrondissement, près du Palais Royal. D’autres salons seront crées dans les prochaines années en France et à Paris.

Je n’ai donc pas pu résister à cette appel de la gourmandise et je m’y suis rendue avec mes soeurs, des victimes collatérales de mon doux péché.

senoble-salon-de-the-inside

Sitôt passée la porte, on entre dans une boutique, où le bleu est à l’honneur, nous présentant à travers des vitrines scandaleusement alléchantes, les produits à déguster.

Lire la suite

L’Ile de Gorée au Sénégal

ile-de-goree-le-debarcadere-1

L’Ile de Gorée, située dans la baie de Dakar, au Sénégal, est un endroit magnifique, émouvant de par son histoire, que j’ai eu la chance de visiter à deux reprises et dont l’atmosphère paisible m’a touchée. Une atmosphère qui tranche d’ailleurs avec le rôle dramatique et central qu’elle a joué dans la traite négrière pendant 300 ans.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Gorée est devenu un lieu de mémoire, de recueillement mais aussi un lieu artistique, reposant et touristique grâce à ses couleurs pastels, son architecture et ses paysages naturels à la beauté sans pareille.

Pour aller à Gorée, il suffit de prendre une chaloupe depuis Dakar, le trajet dure une vingtaine de minutes.

goree-ba%cc%82teau

En descendant du bateau, on voit le débarcadère et toute cette beauté, la mer limpide, des couleurs, les palmiers, le sable. C’est idyllique, à l’image d’une peinture sur sable.

Lire la suite

Le Grand Musée du Parfum

Le Grand Musée du Parfum a ouvert ses portes le 16 décembre 2016 dans un hôtel particulier au coeur du Faubourg Saint Honoré.

le-grand-musee-du-parfum

Le but de ce musée est de faire (re)découvrir le parfum sous toutes ses formes grâce à un parcours olfactif sur 4 étages. Ce parcours à la fois ludique et pédagogique nous entraîne à explorer tous les mystères du parfum de l’Egypte ancienne à nos jours à travers une soixantaine d’odeurs.

collection-parfums

Les visiteurs sont bien évidemment appelés à sentir les différents parfums pour Lire la suite

On irait bien au Trader’s, le nouveau lieu tendance du quartier de la Bourse

Envie de vous détendre en sirotant un cocktail aux saveurs inédites, j’ai une adresse pour vous, le Traders.

traders-lieu-tendance

L’établissement à l’ambiance lounge et feutré a récemment ouvert ses portes au 3 rue de la Bourse et fait carton plein.
Le midi, un restaurant bistronomique séduit par une cuisine raffinée. Les amateurs de mets d’exception ne seront pas déçus.
Le soir, le Traders se transforme en un lieu chic où le temps ne semble plus passer comme suspendu à la porte.
Nous nous sommes rendues dans ce lieu magique un vendredi soir pour un afterwork très glamour.
Quand on passe la porte, on est d’entrée de jeu , happées par une musique douce et rythmée. Sur le côté, le bar, star de l’afterwork, est géré par un maestro aux gestes sûrs qui semble faire des merveilles.
Le décor est sobre et chaleureux et n’est sans nous rappeler les lofts new-yorkais avec ces murs de briques typique de la grande pomme.

traders-bar-salle-du-bas

Lire la suite

Le musée Nissim de Camondo

Le musée Nissim de Camondo est un hôtel particulier ayant appartenu au comte Moïse de Camondo qui hérita de l’hôtel de ses parents en 1911.

Hôtel particulier Camondo

Les Camondo étaient une famille de juifs séfarades qui fondèrent à Constantinople au début du XIXe siècle l’une des plus importante banque de l’Empire Ottoman.

Arbre généalogique

Pendant le Second Empire, Nissim, père de Moïse, s’installa à Paris avec son frère, Abraham-Béhor, dans deux hôtels particuliers mitoyens construits près du parc Monceau.

Moïse décida de démolir l’ancien hôtel particulier pour édifier un nouvel hôtel rappelant le Petit Trianon de Versailles. Il confia la reconstruction à l’architecte René Sergent. Moïse, grand collectionneur, avait comme projet d’y rassembler son importante collection de meubles et d’objets d’art du XVIIIe siècle. Lire la suite