L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante

Les vacances sont finies, c’est triste je sais, mais qui dit reprise dit aussi reprise du blog ! C’est pas une bonne nouvelle, ça ?

Aujourd’hui pour cet article de rentrée, je vais vous parler de la saga l’amie prodigieuse d’Elena Ferrante qui raconte la vie de deux amies napolitaines de l’enfance à l’âge adulte dans l’Italie d’après-guerre.

Cette saga se compose de 4 tomes :

  • L’amie prodigieuse
  • Le nouveau nom
  • Celle qui fuit et celle qui reste
  • L’enfant perdue

Pour éviter les spoilers, je ne mettrai que le pitch du 1er tome qui résume assez bien les choses :

Naples, fin des années cinquante. Deux amies, Elena et Lila, vivent dans un quartier défavorisé de la ville, leurs familles sont pauvres et, bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila, la surdouée, abandonne rapidement l’école pour travailler avec son père et son frère dans leur échoppe de cordonnier. En revanche, Elena est soutenue par son institutrice, qui pousse ses parents à l’envoyer au collège puis, plus tard, au lycée, comme les enfants des Carracci et des Sarratore, des familles plus aisées qui peuvent se le permettre. Durant cette période, les deux jeunes filles se transforment physiquement et psychologiquement, s’entraident ou s’en prennent l’une à l’autre. Leurs chemins parfois se croisent et d’autres fois s’écartent, avec pour toile de fond une Naples sombre mais en ébullition, violente et dure. Des chemins qui les conduiront, après le passage par l’adolescence, à l’aube de l’âge adulte, non sans ruptures ni souffrances.

Elena Ferrante nous raconte la vie d’Elena dite Lenù et de Lila dite Lina élevées dans un quartier pauvre de Naples gangréné par la violence. Lire la suite