La vie secrète d’une mère indigne de Fiona Neill

La-vie-secrete-d-une-mere-indigne

Je vais vous parler d’un roman feel good que j’ai lu récemment, La vie secrète d’une mère indigne de Fiona Neill qui m’a fait passer un très bon moment. Voici le résumé :

Il y a les mères exemplaires, toujours ponctuelles, pomponnées, et souriantes, celles qui préparent des gâteaux pour la kermesse et s’occupent des costumes du spectacle de fin d’année. Et puis il y a les autres : celles qui claquent la porte en laissant les clés à l’intérieur, et qui oublient systématiquement le goûter de leurs enfants… Lucy est clairement de celles-là ! Jusqu’à présent, malgré quelques loupés, elle s’était plutôt bien débrouillée avec sa petite famille. Mais les choses se compliquent quand elle commence à lorgner sur un parent d’élève, rencontré à la sortie des classes…
Mauvaise idée, Calamity Lucy. Très mauvaise idée !

Si vous aimez Sex and the City, Le Journal de Bridget Jones et Desperate Housewives, ce roman est fait pour vous !

Je m’explique :

Sex and the City parce que Lucy, l’héroïne, mariée, qui a le béguin pour un parent d’élèves, Père-au-foyer-sexy, se confie à ses deux amies, Cathy et Emma, qui elle-même vivent des histoires d’amours chaotiques, à la manière de Carrie Bradshaw, nous faisant part de ses états d’âmes sur l’amour et sur les hommes.

Le Journal de Bridget Jones parce que Lucy est aussi gaffeuse que l’est Bridget. Entre maladresses et fantasmes, nos deux héroïnes se ressemblent. Deux rêveuses qui ont du mal à garder les pieds sur terre.

Desperate Housewives car les apparences sont souvent trompeuses et les commérages vont bon train dans ce livre comme dans la série. Lucy veut être la mère parfaite et se désole de ne pas y arriver comme Mère-Parfaite n°1 et Mère-Efficace.

La vie secrète d’une mère indigne est un roman léger qui décomplexera toutes les mères qui courent après la perfection. Derrière ce sujet, ce roman parle aussi, plus sérieusement de la tentation qu’est l’adultère et de la réalité de la vie de couple lorsque les enfants sont là et que le désir se perd.

Je vous conseille ce livre, basée sur des chroniques que l’auteure avait d’abord écrites pour le Times, car il fait sourire et répond à des questions que l’on se pose toutes, nous permettant ainsi de nous sentir un peu moins seule avec nos questionnements intérieurs, nos complexes et nos envies.

Lucy, l’héroïne, est un personnage attachant, à la répartie sans pareille. Les personnages secondaires, que ce soit le mari de Lucy, ses amies et les autres parents d’élèves ne sont, quant à eux, pas en reste et apportent de la fraicheur au roman.

Enfin, l’écriture de l’auteure est fluide, précise et teintée d’humour. Un bon moment assuré !

Adama

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s