Peur de ne pas être à la hauteur (le mythe de l’imposteur)

peur-de-ne-pas-e%cc%82tre-a-la-hauteur

Serais-je à la hauteur ? Dans nos vies qui vont à 100 à l’heure et où la concurrence et le besoin d’être performant dominent nos sociétés, on s’est forcément retrouvé à se poser cette question. Un nouveau travail, une nouvelle relation amoureuse, une naissance prochaine, tant d’étapes qui nous font nous questionner sur nos capacités à nous transformer. La peur de ne pas être à la hauteur est en fait la peur d’être confronté à l’échec.

1) Ne plus se mettre la pression :

ne-plus-se-mettre-la-pression

Je pense que la première étape pour ne plus avoir peur de ne pas être à la hauteur est de ne plus se mettre de pression. Lorsqu’on démarre un nouveau travail, on peut vivre ce que j’appellerai le mythe de l’imposteur c’est à dire que l’on exige tellement de nous-même, que l’on finit par penser que l’on ne possède plus aucune compétence ou qualité. On souffre d’une sorte d’amnésie qui nous conduit à être persuadé que nous sommes, en réalité, un imposteur.

La solution : il est normal de ne pas être immédiatement performant lorsqu’on démarre un travail, on doit d’abord se former et prendre ses marques. On a confiance en soi, en ses compétences et en la vie. On avance pas à pas en étant serein. On accepte d’être débutant.

Lire la suite