Blackstar de David Bowie

David-Bowie

Quand j’ai su que j’allais couvrir un article de la rubrique on a lu/entendu/vu cette semaine, j’ai bien évidemment pensé à consacrer un article au dernier né du Maitre David Bowie, sortie le 08 janvier, jour de son anniversaire. Ce que j’ignorais est que ce grand artiste allait tirer sa révérence le 10 janvier (jour de mon anniversaire) et que ce billet prendrait un tout autre sens.

Blackstar, un titre évocateur qu’on pourrait traduire par l’étoile fantôme (étoile noire) est un bijou empreint de jazz expérimental, de rock,de notes orientales, de quelques soupçons de pop, d’électro, le tout magistralement sublimé par la voix de David Bowie, qui se veut tour à tour solaire, lunaire, ensorcelante, cristalline, puissante, légère.

Un album qui semble vouloir nous parler, au-delà des mots, au-delà de la musique, comme si Bowie nous posait cette question : Peut-on renaître ?

Vous l’aurez bien compris cet ultime opus est sombre, angoissant, personnel, mystique, hypnotisant, mais pas seulement, il est emplit d’espoir, de renaissance. Une ode caméléon où le Thin White Duke caresse le divin et réinterprète un monde qu’il a quitté prématurément.

Ce 25ème album produit par Tony Visconti contient sept chansons et s’ouvre sur Blackstar, un titre à l’atmosphère aliénante bercée par une musique envoûtante et la voix déchirante de Bowie. On a l’impression d’écouter deux chansons totalement différentes imbriquées l’une dans l’autre mais qui se complètent dans un parfait accord et là on ne peut qu’admirer l’artiste au sommet de son art.

Lazarus, le titre de la comédie musicale éponyme marque par sa magnifique intro tempo lent et ses rythmes mélancoliques.

« Look up here, I’m in heaven » (Regardez par ici, je suis au paradis), un morceau onirique entre réel et monde fantasmagorique où le maestro clame une liberté promise « I’ll be free, just like a bluebird » ( Oh je serai libre, tout comme ce merle bleu).

 Tis a Pity She was a Whore,est une chanson aux accents rythme & blues et un clin d’œil à la pièce du dramaturge anglais John Ford, Sue (Or in a Season Crime) est un titre à la fois rock et planant. Girls loves me, ne comporte pas d’intro, et la pop star nous surprend par un pseudo rap. L’album perd un brin de son côte jazzy et gagne en pop et en rock avec les deux derniers titres :

Dollars Days où le saxophone apporte une aura de mystère à la voix feutrée de Bowie. J’avoue que c’est l’un de mes titre coup de cœur !

I Can’t Give Everything Away, titre pop jazzy alternant lead et choeur et où l’artiste nous avoue « je ne peux pas tout révéler ». Ainsi se clôture un des plus fascinants, énigmatiques, captivants albums du génie anglais qui n’a eu cesse de se renouveler tout au long de sa carrière de Ziggy Stardust, son alter égo décadent à The Tin White Duke qui lui collera à la peau jusqu’à la fin.

Tel Lazarus ressuscité par Jésus Christ, l’art de Bowie est dès à présent entré dans le panthéon de l’éternité. Immortel dans nos cœurs et nos âmes, il a marqué l’histoire par son audace, sa créativité, sa générosité et à chaque fois qu’on fredonnera une de ses chansons, je suis sûre que David Bowie renaitra.

Quel est le titre de David Bowie dont vous êtes un inconditionnel ?

Eva.

Crédit photo : Jimmy King.

2 réflexions sur “Blackstar de David Bowie

  1. Merci pour ton beau billet. J’ai aussi écouté son dernier album et je le trouve magnifique, plein d’émotions et notamment la chanson Blackstar.
    J’adore plein de titres de David Bowie comme Starman, Space Oddity ou encore Under Pressure avec Queen. Il va nous manquer.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s