Comme un oiseau

Nous poursuivons notre semaine littéraire sur le blog avec le roman Comme un oiseau de Julie Deh, finaliste du Prix du Jury des Plumes Francophones 2017, présidé par Yasmina Khadra.

Comme un oiseau

Voici le pitch de la 4ème de couverture :

Cerise Loiseau, soixante-sept printemps, est veuve de la dernière saison. Après quarante-cinq années de tartines beurrées-café en ménage, elle décide d’empoigner cette tardive bénédiction pour retrouver enfin son Jean, l’amour de ses quinze ans, persuadée qu’il l’attend en Bretagne. Armée de ses deux notions de géographie, d’un petit sac à dos et de quelques biscottes, la voici donc quittant sa bicoque ouvrière en visant l’océan. Bille en tête et à pied, puisqu’il faut bien, à défaut de savoir voler.

En route, elle croisera une poignée de personnages, figures poétiques inquiétantes ou bienveillantes, telles des balises sur le chemin de son coup de folie. Surtout, elle rencontrera Sadio Sy, et le pas de cette jeune-femme capée de noir, échappée d’un mariage forcé, s’attachera aussitôt au sien, comme une évidence. Pareillement femmes, nouvellement libres, à deux, des ailes pourraient-elles leur pousser ?

Comme un oiseau est un road-trip poétique qui suit les tribulations d’une nouvelle veuve qui, sur un coup de tête, décide de retrouver son amour de jeunesse, Jean. Lire la suite

« Danser, encore », le magnifique roman de Julie de Lestrange

Danser-encore

Je tiens tout d’abord à remercier Julie de Lestrange pour l’envoi de son nouveau roman, Danser, encore.

Julie de Lestrange est une auteure dont je vous avais déjà parlé à travers son premier roman très réussi : Hier encore, c’était l’été, un billet que vous pouvez retrouver ici.

Danser, encore est la suite (très attendue) d’Hier encore, c’était l’été. Voici le résumé :

Alexandre, Marco et Sophie connaissent une amitié de trente ans et autant d’amour, de blessures, de déceptions et de joies. Désormais adultes, confrontés au poids du quotidien et des responsabilités, à l’existence et ses tourments, sonne l’heure de faire des choix.

Mais qu’advient-il dès lors qu’il n’y a plus de guide?

Que reste-t-il des certitudes lorsque le sort frappe au hasard?

Juste un vertige, profond et déroutant, des liens indéfectibles, et parfois comme la nécessité de respirer, le besoin de danser et celui de s’aimer.

Découvrez la bande de copains drôles et attachants qui a fait le succès de Hier encore, c’était l’été, et plongez dans une magnifique histoire d’amour, un hymne à l’entraide, qui fait la part belle à la vie et à notre humanité.

Lire la suite

Brutus

Comme le burger il y a quelques années, c’est au tour de la crêpe de faire un retour fracassant dans nos assiettes. Exit la traditionnelle complète, la crêpe se la joue désormais haute couture pour notre plus grand plaisir.

De nouvelles crêperies innovent et bousculent les codes comme Bisou ou Brutus.

Elles nous promettent de déringardiser la crêperie avec des galettes chics et sophistiquées.

Alors pari réussi ?

J’ai décidé de jeter d’abord mon dévolu sur Brutus qui a ouvert il y a un peu plus de trois mois.

Brutus

Créé par Maxence, Charles et Vincent, 3 amis d’enfance, bretons et normands (d’où les crêpes !), Brutus est un établissement qui se revendique « Cidrologue & crêpophile ». Quèsaco ?

Crêpophile

Le crédo de Brutus est de moderniser la crêpe pour en faire un produit jeune et dynamique.

Ici, tout est fait maison, du caramel au beurre salé au sel de Guérande en passant par la chiffonnade de jambon qui est faite sur place. Les matières premières proviennent de producteurs français comme la farine qui vient d’un moulin près de Rennes.

Les galettes portent de doux noms surannés comme Paulette, Yvonne ou encore Babette !

 

Nous nous sommes laissées tenter par Yvonne (Chiffonnade de jambon blanc, Œuf miroir et Beaufort), Marie-José (Jambon de Bayonne, Compotée de tomates au basilic, Tapenade, Grana Padano) et Babette (Maigret de canard fumé, Poire, Fourme d’Ambert, Noix). Lire la suite

Christian Dior, Couturier du rêve

Le Musée des Arts Décoratifs à Paris propose du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018 une magnifique exposition sur le couturier Christian Dior.

Je m’y suis rendue un après-midi et malgré la foule, j’en suis revenue des étoiles plein les yeux.

 

La première partie de l’exposition présente le parcours de Christian Dior, de son enfance à Granville à sa première vie de galeriste d’art.

Puis, nous sommes plongés au cœur de la haute couture et des robes de bal nées de l’imagination de ce couturier de génie. Lire la suite

Comment affronter la rentrée en douceur

c'est la rentrée

Ça y est, l’été, les vacances, la crème solaire et la plage ont déjà tourné les talons direction la case souvenirs que la rentrée pointe le bout de son nez. Plutôt que d’envisager l’option fuite, pourquoi ne pas l’accueillir avec le sourire. Et si on en profitait pour changer nos habitudes et repartir du bon pied.

Voici 10 astuces pour affronter la rentrée en douceur. 

10) Se réveiller naturellement.

Reveil

Exit le réveil qui vous extirpe des bras de Morphée avec stress, la tendance c’est le simulateur d’aube qui respecte votre cycle afin de vous réveiller en douceur.

Bénéfice : Vous serez plus alerte tout au long de votre journée. 

9) Vivre l’instant présent 

l'instant pr_sent

Fini de se projeter dans une journée qui n’existe pas. Prenez le temps de vivre l’instant présent, respirez, soufflez.

Bénéfice : Votre journée n’en sera que plus zen. 

8) On prend un petit-déjeuner de gagnant.

petit-dejeuner-equilibre

On vous le répète que trop souvent mais il est important de prendre un petit-déjeuner équilibré chaque matin pour bien démarrer sa journée. Pourquoi ne pas y ajouter un peu de fantaisie en associant des nouvelles saveurs par exemple.

Bénéfice : Le changement c’est bon et surtout dans l’assiette, parole de foodista 😉

Lire la suite